Bientôt une stanitsa en Corse

  En août 2018, notre Ataman CHMYREV Guennadi , s'est rendu en Corse à l'invitation des patriotes de la Ligue des Nations. Le but de ce voyage était de jeter les bases d’une coopération future menant à la création de l’Association des cosaques corses.
  Les liens entre la Corse et les Cosaques sont anciens. Après la guerre civile, le navire, dans lequel se trouvaient des milliers de survivants du Wrangel, s’est arrêté à Ajaccio. Au lieu de continuer leur voyage vers le Brésil, plusieurs centaines de Russes blancs ont décidé de rester sur l'île. Certains sont restés là. Aujourd'hui, plusieurs familles corses ont des racines cosaques.
  Aujourd'hui, il unit les Corses et les Cosaques, tel est l'amour même de la liberté, l'enracinement; cette même haine du monde moderne, incarnée par le nouvel ordre mondial et son aile armée, l'OTAN.
  Les patriotes corses se rendent compte que la lutte est désormais mondiale, ils ont décidé de rejoindre le réseau des villages cosaques. Ils sont originaires du Monténégro, de la Lituanie, de la Bulgarie, de la Finlande et de la Lettonie.
  Les Cosaques d'Europe accueillent fièrement les nouveaux frères des Cosaques Corses. Le 14 octobre 2018, la délégation Corse accompagnera les Cosaques de France, dirige par Ataman CHMYREV Guennadi, à Novotcherkassk, afin de sceller cette nouvelle alliance.
Dieu merci, nous sommes des cosaques.

A propos

Pour rejoindre l' « Association des Cosaques en France, » remplir le formulaire